Contact

Contact

À la une | Blog

Crise sanitaire, comment ça se passe comment pour vous ?

27 septembre 2020 | 0 commentaires

Mireille est allée à la rencontre d’une spécialiste en Shiatsu pour savoir comment se passe actuellement son activité :
Interview de Lydie Autret, spécialiste en Shiatsu à Quimper et L’Ile Tudy

Lydie pratique le shiatsu au Manoir de Kerdévot, centre de bien-être à proximité de Quimper qui regroupe plusieurs praticiens des médecines complémentaires.

As-tu réouvert ton cabinet le 11 mai ?
Non, j’ai recommencé à recevoir mes clients fin mai. J’ai préféré attendre un peu. De toute façon, les clients ne se manifestaient pas.

Comment les as-tu prévenu que tu avais ouvert ?
Je leur ai envoyé des SMS uniquement. Je n’avais pas les mails de tous mes clients… J’ai utilisé Facebook également pour prévenir de l’ouverture du cabinet.
Pendant le confinement, j’ai envoyé deux fois des SMS à mes clients pour leur donner quelques conseils et les soutenir dans cette période difficile. Mais je n’ai pas fait de vidéos ou des choses comme ça… Je crois que j’étais aussi touchée par cette situation anxiogène…
Je devrais être plus offensive dans ma communication.
Le retour après confinement a été difficile. Les clients ne sont pas revenus tout de suite. La situation revient à peu près à la normale depuis cette semaine (mi-septembre). C’est long quand même. Mais tous mes clients ne sont pas revenus… Certains qui n’étaient pas encore réguliers dans leur pratique, ne sont pas revenus…

Qu’as-tu mis en place comme mesures sanitaires dans ton espace à Kerdévot ?
Depuis la réouverture, j’ai tout organisé pour que mes clients se sentent en sécurité.
Le syndicat nous a envoyé par mail une affiche à poser dans le cabinet qui explique parfaitement les gestes barrière.

Je l’ai mise bien en vue

Je porte un masque quand je reçois mes clients et pendant les séances. Eux aussi en portent. Nous nous protégeons mutuellement. Je n’ai pas de soucis avec ça. Mes clients ont accepté facilement le port du masque même pendant les séances. Quand je vois qu’une personne a du mal à respirer, je lui conseille de baisser un peu le masque pour découvrir son nez… Mais en général, ça se passe bien… Quand il faisait chaud, ça a été un peu plus compliqué à garder sur la figure… Mais ça fait partie des règles importantes à respecter, donc…
J’ai aussi recouvert le futon d’une alèse imperméable que je peux laver très souvent. Quand je fais une séance, je rajoute sur l’alèse, une protection en papier que j’enlève après chaque client. Je ne trouve pas ça très agréable… ça fait du bruit quand je bouge autour du futon… J’ai des personnes qui apportent leurs propres serviettes pour recouvrir le futon et c’est nettement plus agréable. Moi, je ne peux pas mettre une grande serviette différente pour chaque client… Je ne m’en sortirais pas au niveau linge à laver. Du coup, j’ai trouvé cette solution du papier médical.

Je demande également à mes clients de se changer avant de rentrer dans la pièce de travail et de se laver les mains. Je le fais moi aussi, bien-sûr !! C’est la base de l’hygiène. En fait, sur ces gestes barrière, il y avait déjà des règles que l’on avait déjà. On n’a pas attendu la COVID-19 pour se rendre compte que l’hygiène est importante !! Les mesures d’hygiène font partie de notre métier…

Aujourd’hui, je suis vigilante sur la désinfection des surfaces comme mon bureau, les poignées de portes, le futon bien-sûr, etc. Avec un vrai produit désinfectant et pas juste lavant.

 

Est-ce que le fait de partager ton espace de travail avec un autre professionnel t’a posé des problèmes ?
Non, pas du tout. Je travaillais déjà comme ça avant la COVID-19.

Quand je prends possession de la pièce, je désinfecte toutes les surfaces et ensuite je pose un tapis qui ressemble à un tatami et par-dessus, mon futon.
Quand le client arrive, il patiente seul dans la salle d’attente.
De toute façon, nous avons tous la même préoccupation : travailler en toute sécurité.

 

 

 

 

 

Comment envisages-tu l’avenir ?
Je suis optimiste !! Vraiment !!
Je pense que les gens ne vont plus tomber dans la psychose. Ils vont trouver le moyen de sortir de ce marasme et le shiatsu peut apparaître comme une des solutions.
Oui !! Quand nous travaillons sur les corps, nous contribuons à booster le système immunitaire, à renforcer les défenses de l’organisme face aux attaques extérieures. Je pense que nous, professionnels du shiatsu, sommes utiles pour aider à lutter contre la COVID-19. Et nous aidons également les personnes à moins stresser, à être moins aux prises avec cette anxiété ambiante…
Personnellement, je suis sereine. Je n’ai pas peur de recevoir mes clients. J’ai tout mis en place pour assurer cette sérénité à mes clients et à moi-même…
Mais c’est vrai que je suis dans une région qui a été préservée de la COVID-19… ça aide surement à être plus sereine…

Dernières actualités

APPEL AUX SPÉCIALISTES EN SHIATSU POUR DES SÉANCES PAYÉES EN HÔPITAL

APPEL AUX SPÉCIALISTES EN SHIATSU POUR DES SÉANCES PAYÉES EN HÔPITAL

Du  26 Octobre au 18 décembre 2020 Human Impact recherche  au moins 7 à 8 spécialistes en Shiatsu dans chacun des  établissement hospitaliers suivants - CH  Bichat (75) - CHU Pasteur Nice (06) - CHIR Villeneuve saint Georges (94) - CHU Metz (57) - CHU Bordeaux (33) -...

Les journées du SPS 2021

Les journées du SPS 2021

Les journées du SPS, en Bretagne dans le joli village de Saint Carné 22100. Du 13 au 16 Mai 2021. Réservez dès maintenant vos places: Fiche d'inscription: Les rencontres du SPS Mai 2021.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *