Contact

Contact

Actualités

Indépendants : Confinement et loyer

26 mars 2020 | 0 commentaires

Professionnels libéraux, travailleurs indépendants, qu’en est-il de vos loyers professionnels en cette période de confinement ?

Dans son allocution du 16 mars 2020, le Président de la République a annoncé que les loyers des (très) petites entreprises, impactées par l’épidémie de Covid-19, « devront être suspendus ».

Les mesures d’urgence votée par le parlement ce Week-end du 22 mars, pour faire face à l’épidémie de Covid-19, vise à habiliter le Gouvernement à prendre, par ordonnances, diverses mesures.

Au titre de ces mesures, il est prévu qu’une ordonnance permettra « de reporter intégralement ou d’étaler le paiement des loyers, des factures d’eau, de gaz et d’électricité afférents aux locaux professionnels et commerciaux et de renoncer aux pénalités financières et aux suspensions, interruptions ou réductions de fournitures susceptibles d’être appliquées en cas de non-paiement de ces factures, au bénéfice des microentreprises, au sens du décret n° 2008 1354 du 18 décembre 2008 relatif aux critères permettant de déterminer la catégorie d’appartenance d’une entreprise pour les besoins de l’analyse statistique et économique, dont l’activité est affectée par la propagation de l’épidémie « .

Quels seront les locaux concernés ?
Le projet de loi vise les « locaux professionnels » et les « locaux commerciaux ».

Qui seront les bénéficiaires ?
La Loi d’urgence vise les « microentreprises, au sens du décret n°2008-1354 du 18 décembre 2008 ». Cette notion ne doit pas être confondue avec le régime fiscal de la microentreprise (micro entrepreneur). Ici, sont visées les microentreprises retenues comme telles par rapport aux critères permettant de déterminer la catégorie d’appartenance d’une entreprise pour les besoins de l’analyse statistique et économique.
Les microentreprises bénéficiaires seront les entreprises qui :
– d’une part occupent moins de 10 personnes ;
– d’autre part ont un chiffre d’affaires annuel ou un total de bilan n’excédant pas 2 millions d’euros.

Quel impact sur les paiements des loyers ?
En l’état du projet de loi, les loyers des locaux concernés et en faveur des bénéficiaires visés seront dus mais ils pourront, soit être intégralement reportés, soit être étalés. Partant, si l’ordonnance à paraître qui sera prise en application de la loi ne livre pas plus détails, la mesure la plus appropriée à la situation du locataire devra être trouvée en concertation avec le bailleur.

Dernières actualités

ASSEMBLEE GENERALE & CONGRES 2022

ASSEMBLEE GENERALE & CONGRES 2022

L'assemblée générale du SPS aura lieu le samedi 3 décembre 2022 de 9h30 à 12h30 en visioconférence. Le congrès se déroulera le samedi 3 décembre de 14h30 à 17h puis le dimanche 4 décembre de 10h à 12h et de 14h à 16h, également en visioconférence. Samedi 3 de 14h30 à...

Les Jeudis du SPS : Le 27 octobre 2022 – LA SANTÉ DANS NOTRE ASSIETTE

Les Jeudis du SPS : Le 27 octobre 2022 – LA SANTÉ DANS NOTRE ASSIETTE

Le jeudi 27 octobre à partir de 18h30, Sophie Picard-Nguyen interviendra dans le cadre des Jeudis du SPS sur le thème suivant : La santé dans notre assiette Notre alimentation influe sur notre équilibre énergétique et notre santé. Présentation de la Diététique...

PUBLICATION : Le shiatsu : Une médecine complémentaire au service de l’apaisement et de la verbalisation des traumatismes

PUBLICATION : Le shiatsu : Une médecine complémentaire au service de l’apaisement et de la verbalisation des traumatismes

En pédopsychiatrie, les réponses thérapeutiques s’avèrent insuffisantes vis-à-vis de l’auto et de l’hétéro-agressivité, l’impulsivité, les troubles du sommeil, particulièrement chez les enfants avec un trouble du spectre de l’autisme et/ou une déficience intellectuelle ou les enfants ayant un passé de carence affective, de troubles de l’attachement ou de traumatismes précoces. Certaines observations et études ont documenté l’impact positif sur ces troubles du yoga et de la méditation pleine conscience. Le shiatsu, soin de médecine japonaise, est pratiqué depuis plusieurs années dans le secteur de psychiatrie infantojuvénile 75I11 et semble avoir des effets positifs sur l’auto-/hétéro-agressivité, les troubles du comportement et le sommeil.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *