Syndicat Professionnel de Shiatsu

Le plan de stratégie de l’OMS pour la Médecine Traditionnelle (MT) pour les années 2014-2023 souligne :
« À travers le monde, la médecine traditionnelle (MT) constitue soit le mode principal de prestation de soins de santé, soit un complément à ce dernier. Elle constitue un pan important et souvent sous-estimé des soins de santé. Elle existe dans quasiment tous les pays du monde, et la demande de services dans ce domaine est en progression ».
Cette stratégie s’est fixé deux grands buts :

  • épauler les États Membres qui cherchent à mettre à profit la contribution de la médecine traditionnelle à la santé, au bien-être et aux soins de santé centrés sur la personne ;
  • favoriser un usage sûr et efficace de la MT/MC au moyen d’une réglementation des produits, des pratiques et des praticiens.

De son côté le Centre d’Analyses Stratégiques (devenu Commissariat Général à la stratégie et à la prospective) dans sa note d’analyse 290 proposait entre autres :

« Afin de permettre aux patients de faire un choix éclairé, établir un label de thérapeute en pratiques non conventionnelles dont l’obtention serait conditionnée à la réussite d’un examen clinique et juridique.
Labelliser les offres de formation en écoles privées… ».

Qu’en est-il de la réflexion du Ministère de la Santé sur le sujet des médecines complémentaires et de l’accompagnement proposé par l’OMS ; une labellisation est-elle envisagée ?

La réponse de Mme La Ministre Marisol TOURAINE

SPS • 37 bis, allée Lucien-Michard • 93190 Livry-Gargan

Copyright ©2014-2017 SPS  |  Tous droits réservés

En visitant ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles.